regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ISLAM ET VIOLENCE DES MEDIAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: ISLAM ET VIOLENCE DES MEDIAS   Mer 22 Nov - 21:07

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim


ISLAM ET VIOLENCE DES MEDIAS
par Hani Ramadan
Directeur du Centre Islamique de Genève
Article relevé dans le Bulletin du Centre Islamique de Genève (janvier 2001)

En tant que Musulman, il m'arrive souvent (et je ne suis pas le seul), de considérer avec effarement le fossé qui sépare la beauté et la richesse de la civilisation islamique de la perception confuse et réductrice qu'en ont la plupart des gens. Dans notre propre vocabulaire, le lexique des mots arabes renvoie à des nuances péjoratives qui reflètent un mépris sans pareil : le "As salam aleikum", cette belle expression couramment utilisée par les Musulmans et qui signifie :"Que la paix (de Dieu) soit sur vous", devient un piteux "salamalecs" que le Robert (dictionnaire) traduit par "révérences, politesses exagérées". Comme si le salut ainsi exprimé était synonyme d'hypocrisie.

Le "ramadan", ce mois de jeûne béni entre tous, qui invite les croyants à la patience et à la maîtrise de soi, à la charité et à la solidarité avec tous les démunis de la terre, est réduit à un misérable "ramdam", mot dont on se sert pour désigner le "vacarme et le tapage".

Le "Jihad", dont le sens premier est "l'effort et la lutte", et qui correspond à toute une philosophie de vie, où le croyant manifeste sa volonté de combattre toutes les formes du mal, allant du rejet de tous les vices à la dénonciation de toutes les injustices, est aussitôt présenté comme "la guerre sainte", expression dont on ne retrouve l'équivalent dans aucune des sources authentiques de l'Islam.

Il y a, reconnaissons le, une façon de transcrire dans notre propre langue les mots étrangers qui révèle non seulement une volonté de dénigrement, mais aussi une incompréhension et une superficialité affligeantes. La presse et les médias contribuent grandement à renforcer cette suffisance où nous prétendons implicitement détenir des valeurs suprêmes, alors que nous nous figurons que nos voisins, soumis à des restrictions religieuses et des impératifs divins, évoluent encore en pleine barbarie moyen âgeuse.

Prenez chaque élément du culte musulman, qui pour les pratiquants est d'une richesse spirituelle incomparable, et voyez comment la presse met un soin minutieux à en noircir le rituel. Le "ramadan" désigne ainsi une période de recrudescence de la violence dans un certain nombre de régions fanatisées. Et s'il faut reconnaître que les faits donnent, hélas, parfois raison aux journalistes en quête d'une actualité qui relate la dureté des conflits et des guerres, il n'en reste pas moins vrai qu'une autre réalité est constamment et sciemment occultée : oubliée, effacée, ignorée, la quiétude intérieure que vivent plus d'un milliard d'âmes en jeûnant, en priant, en s'aimant et en se réconciliant. Seuls les massacres font la une dans les journaux !

Le pélérinage dans les lieux saints, ce voyage merveilleux où tous, grands et petits, jeunes et vieux, riches et pauvres, gens de tous pays, se retrouvent pour témoigner de leur adoration du Seigneur, est à l'origine de troubles graves, où année après année, des dizaines de pélerins meurent victimes d'accidents. On ignore, ou on feint d'ignorer, que dans un espace limité où se rassemblent pendant cinq jours plus de deux millions d'êtres humains, il est tout à fait normal de compter des morts et des blessés. Dans n'importe quelle ville comprenant un nombre aussi élevé d'habitants, on enregistre quotidiennement des décès et des incidents de toutes sortes. Jamais cependant les médias n'apporteront un éclairage authentique sur le bonheur réel qu'on vécu les pélerins durant ces journées consacrées à Dieu. Pélerins qui reviennent chez eux épanouis et nourris d'une énergie spirituelle.

La mosquée elle-même est associée dans les esprits à la violence. Le sermon du vendredi enflamme les croyants et les incite à la révolte. Si cette ardeur est parfaitement justifiée dans certains contextes et pour dénoncer certaines violations des droits humains, il reste qu'en règle générale, le rassemblement du vendredi est source de paix, d'union fraternelle et d'entraide. Quant aux prières réalisées cinq fois par jour, elles sont devenues pour beaucoup d'Occidentaux le symbole du fanatisme populaire : il suffit aujourd'hui de présenter les musulmans se prosternant, serrés en rangs, pour déceler dans ce geste une sorte de folie collective qui conduit les hommes aux pires excès.

Mais qui donc retiendra, ou se souciera de ressentir la signification de cette soumission au Créateur suprême, de cette adoration absolue dans la foi, de cette communion des âmes et de cet effacement de soi ? Autant de valeurs qui font si cruellement défaut à l'homme des sociétés modernes ?

N'est ce pas fatalement le destin d'un nombre considérable d'Occidentaux de ne jeter sur la culture musulmane qu'un regard superficiel, qui accuse sans analyser, qui juge sans connaitre, qui condamne sans comprendre ?

Les hommes qui disposent des outils les plus perfectionnés pour découper les plus fines particules de la matière, gardent un esprit singulièrement obtus lorsqu'il s'agit simplement de décourvrir, derrière les mots et les images, le sens profond de la vie et de l'amour. salam alaykoum
aceiweb

_________________
http://anti-medias.bb-fr.com
http://saada70.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ISLAM ET VIOLENCE DES MEDIAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» MARIE ET L'ISLAM
» à abdnasser: absurdité de l'islam
» Un livre pour connaître les vraies racines de l’islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam et terrorisme-
Sauter vers: