regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le pélerinage d'adieu et le dernier sermon

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: le pélerinage d'adieu et le dernier sermon   Dim 19 Nov - 22:24

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

L'imam Moslim a rapporté d'après Jaber (raa) :"Le Prophète (saw) passa neuf ans à Médine sans entreprendre de pélerinage, au cours de la dixième année, son pélerinage était proclamé, un concours prodigieux de peuples se rendit à Médine pour y participer et imiter le Prophète (saw)."

Le Prophète (saw) fit son entrée à La Mecque par la partie haute et s'arrêta devant la porte des Banous Chaïba, il dit :"O mon Dieu accrois l'honneur et la puissance de cette Maison (kaâba) ainsi que de tous ceux qui y sont en pélerinage ou en visite pieuse et augmente leur piété".

Puis, il continua son chemin en enseignant aux Musulmans les principes du pélerinage.

Le Jour où il arriva au Mont Arafat, il prononça un discours dont voici le texte :

"Ô Musulmans, écoutez moi, j'ignore si l'année prochaine, nous pourrons nous rencontrer en ce même endroit. [ 1400 ans plus tard c'est exactement le même argument qu'utilise le prophète Raël pour motiver les crédules à suivre ses stages $pirituels. ] Votre sang et vos biens sont sacrés, comme le sont ce jour, ce mois et cette ville. Je proscris tout ce qui se rapporte à l'ère pré-islamique, la vengeance propre à cette période est désormais interdite, [ Elle est remplacée par le Djihad afin que vous puissiez continuer à massacrer joyeusement comme avant, bande de galopins. ] à commencer par celle d'Ibn Rabiâ Ben Al Hareth, l'usure propre à la Jahiliya (ère de l'ignorance) est également interdite, à commencer par celle d'Al Abbas Ben Abdelmottaleb.

"Ô Musulmans, le démon n'espère plus être adoré sur votre terre. Mais s'il est écouté, il se satisfera de celles de vos actions que vous méprisez. Craignez le pour votre religion."

"Ô Musulmans, le mois intercalaire n'est qu'un surcroît d'infidélité ; les incrédules s'égarent ainsi ; une année, ils le déclarent non sacré, afin de se mettre en accord sur le nombre de mois que Dieu a déclarés sacrés. Ils déclarent ainsi non sacré ce que Dieu a déclaré sacré."

"Le temps a accompli un cycle complet comme au jour où Dieu a crée les Cieux et la Terre. L'année est de douze mois. Quatre de ces mois sont sacrés, dont trois successifs : Dhoul Qida, Dhoul Hijja et Al Muharram, et le mois situé entre Joumada et Chaaban."

"Craignez Dieu en vos femmes, car vous les avez prises selon un pacte que vous avez conclu avec Dieu, et ce n'est qu'avec la permission de Dieu que vous cohabitez avec elles. Elles ont des droits sur vous, et vous avez des droits sur elles. Elles ne doivent accueillir personne chez vous sans votre accord. Si elles s'avisent de le faire, frappez les modérément [ Exemple de frappe modérée : Avant & Après. L'ordre est repris dans le Coran, sourate IV (4), verset 38 : "celles dont vous aurez à craindre l'inobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez" ; A part cela, l'islam « pacifique et tolérant » interdit de frapper sa femme. ]. En revanche, elles sont en droit d'exiger de vous que vous les entreteniez".

"Réfléchissez bien à ce message que je vous ai communiqué, Ô Musulmans. Je vous laisse deux guides qui ne vous permettront pas de vous égarer, si vous vous y conformez : le Livre de Dieu [ le Coran ] et la Tradition de Son Prophète [ la Sunna, dont la présente biographie fait partie ]."

"Ô Musulmans, écoutez et obéissez [ et ne réfléchissez-pas, sauf aux problèmes que vous allez vous attirer si vous abandonnez l'islam ], même si vous êtes gouvernés par un esclave éthiopien au nez coupé, tant qu'il vous gouverne en se conformant au Livre de Dieu le Très Haut. Quant à vos gens de maisons (domestiques), nourrissez les de vos plats et habillez les de vos vêtements. S'ils commettent une faute que vous ne leur pardonnez pas, vendez les, Ô Serviteurs de Dieu, mais ne les faites pas souffrir."

"Ô Musulmans, écoutez moi et soyez raisonnables. Vous savez que les Musulmans sont frères. Un Musulman n'a droit qu'à la part des biens de son frère qu'il lui cède de plein gré. Ne soyez pas injustes envers vous mêmes. Ai-je bien transmis le message ? Vous comparaîtrez un jour devant Dieu, c'est pourquoi vous devrez éviter de vous égarer et de vous entretuer après ma mort. Que ceux qui sont ici présents transmettent ce message aux absents, ils le comprendront peut être mieux que ceux qui l'auront écouté. Vous serez interrogés à mon sujet, que direz vous alors ?

Et la foule de répondre :"Nous certifions que tu nous a communiqué ton message, que tu as accompli ta mission et que tu nous as prodigué tes conseils".

Le Prophète (saw) leva l'index vers le ciel puis le pointa dans la direction de la foule en déclarant à trois
reprises :"Ô Mon Dieu, sois en témoin".

Dieu révéla à Son Messager (saw) le verset suivant :"Aujourd'hui, j'ai rendu votre religion parfaite [ une religion parfaitement « pacifique et tolérante », à l'image de la vie de son prophète exposée sur cette page ainsi que de ses préceptes consignés noir sur blanc dans son Coran ]; j'ai parachevé ma grâce sur vous et j'agrée l'Islam comme étant votre religion" (s5/v3)

Le Messager de Dieu (saw) ne quitta le Mont Arafa qu'au coucher du soleil. Il se rendit ensuite à Mozdalifa et dit en faisant un geste de la main droite :"La sérénité, la sérénité, ô Musulmans".

A Mozdalifa, il fit la prière du coucher du soleil et celle de la nuit ensemble, retardant la première.

Il coucha à Mozdalifa et descendit avant le lever du soleil dans la vallée de Mina où il prit sept cailloux et les jetta contre la Jamarate de l'Aqaba en déclarant :"Dieu est Grand" à chaque fois qu'il lançait un caillou.

De là, il se rendit au lieu de l'immolation des victimes où il égorgea 63 chameaux de sa propre main [ A part cela, les musulmans ne sont pas des adeptes de l'égorgement puisque l'islam est une religion « pacifique et tolérante ». ] et chargea Ali (raa) d'immoler le reste jusqu'à cent. Puis le Prophète (saw) se dirigea vers la Maison (Kaâba) où il fit la prière de midi. Les fils de Abdelmottaleb vinrent lui offrir de l'eau de Zem Zem. Il dit "Tirez l'eau, ô Banous Abdelmottaleb, tant que les hommes ne vous disputent pas cette tâche ; s'ils avaient ce droit, je vous aurais moi même aidés à tirer". Ils lui passèrent le seau dont il but aussitôt. Puis, il s'en retourna à Médine.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

*

Il est certain que le Pélerinage ne fut imposé qu'à partir de l'an 10 de l'Hégire, et que le pélerinage que le Prophète (saw) accomplit cette année là fut son dernier. Aussi, un bon nombre de Compagnon (raa) appelèrent ce pélerinage :"Le pélerinage d'adieu", "Le pélerinage musulman" ou "Le pélerinage du Prophète (saw)".

*

Les Musulmans apprirent du Prophète (saw) à prier, à jeûner, à s'acquitter de la Zakat et des autres devoirs et rites religieux. il lui restait encore à les initier aux rites du pélerinage et à effacer ces traditions de l'ère préislamique qui revenaient à la vie durant la saison du pélerinage, comme les sifflements, les applaudissement et la circumambulation sans vêtements. Le Messager d'Allah (saw) se débarassa de ces traditions en détruisant les idoles et en purifiant la Maison de Dieu. Le pélerinage à la Maison Sacrée restera de rigueur jusqu'au Jour de la Résurrection ; il fut fondé par le Père des Prophètes : Ibrahim (as) sur l'ordre de Dieu.

*

Ce pélérinage fut un moyen pour le Messager d'Allah (saw) de rencontrer les Musulmans qui se déplacèrent de toute l'Arabie. Certains ne le connaissaient point ou n'avaient pas souvent l'occasion de le rencontrer. Le Prophète (saw) voulut rencontrer cette foule de Musulmans après un Jihad qui avait duré 23 ans [ Pour ceux qui n'auraient pas encore compris, le Jihad consiste à imiter la façon dont Mahomet imposa sa religion, c'est à dire entre autres moyens, en faisant la guerre quand cela est possible. ] afin de leur présenter sommairement les enseignements de l'Islam et son système en mots concis, exprimant tout son amour pour sa communauté et de voir à travers leurs visages l'image de leurs descendants qui leur succèderont, espérant leur faire parvenir ses conseils et ses recommandations par delà les siècles.

REFLEXIONS SUR LE SERMON DE L'ADIEU

*

Dieu ! Que ces mots qu'il prononça sur le Mont Arafa sont sublimes ! [ Rappel de mots sublimes : Elles (vos femmes) ne doivent accueillir personne chez vous sans votre accord. Si elles s'avisent de le faire, frappez les modérément. ] Il s'adressa aux différentes générations et à l'Histoire après avoir accompli sa promesse, conduit toute une communauté et lutté pour la cause de sa mission durant 23 ans, sans répit. Le Messager d'Allah (saw) vit à travers la foule les générations futures et l'empire musulman qui allait s'étendre à l'Est et à l'Ouest de la terre [ mais pas trop vers le nord ni vers le sud parce que au delà du cercle polaire le soleil ne se couche plus et alors les musulmans meurent de faim en faisant ramadan... ] et leur adressa son sermon de l'adieu en ces termes :

*

"Ô Musulmans, écoutez moi, j'ignore si l'année prochaine, nous pourrons nous rencontrer en ce même endroit." Tout l'univers, se tut pour écouter le Prophète (saw), la pierre, le désert, les villages, tout était attentif à ce mot d'adieu que prononçait le Prophète (saw) après que le monde eût le bonheur de le connaître durant 63 ans [ Ceux qu'il fit assassiner furent d'un avis lègèrement différent. ]. Le voilà parlant de son prochain départ après avoir accompli sa mission.
*

"Votre sang et vos biens sont sacrés, comme le sont ce jour, ce mois et cette ville." "Ô Musulmans, écoutez moi et soyez raisonnables. Vous savez que les Musulmans sont frères. Un Musulman n'a droit qu'à la part des biens de son frère qu'il lui cède de plein gré. Ne soyez pas injustes envers vous mêmes.". Le prophète (saw) parla comme s'il savait que des hommes de sa communauté allaient s'égarer plus tard et s'écarter de ses enseignements........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le pélerinage d'adieu et le dernier sermon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: