regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La conversion de 'Ady Ben Hatem

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: La conversion de 'Ady Ben Hatem   Dim 19 Nov - 22:18

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

Ady Ben Hatem, le fils de Hatem dont la générosité était célèbre, était un chrétien et un homme respecté de sa tribu, qui avait droit au quart des butins que ramenait sa tribu ; un honneur dont jouissaient les chefs de tribu. Lorsqu'il entendit parler de la mission du Prophète (saw), il la prit en horreur et décida de quitter sa tribu et de rejoindre les chrétiens du Cham.

Ady dit ensuite :"Je détestai cette région autant que j'avais détesté le Prophète (saw). Aussi je me dit que j'aurai mieux fait de le rencontrer : si c'était un roi ou un menteur, je saurais bien le découvrir, et s'il était sincère, je le suivrais". Aussitôt, je me rendis à Médine, où j'entrai dans la Mosquée, j'y trouvai le Prophète que je saluai. Il me demanda qui j'étais et je me présentais.

Le Prophète (saw) se leva et me mena à sa maison. En chemin, nous fûmes abordés par une vieille femme qui retint longtemps le Prophète en lui racontant ses soucis. Je me dis :"Par Dieu, ce ne peut être un roi !". Quand nous arrivâmes chez lui, il me lança un oreiller bourré de fibres et me dit :"Assieds toi là dessus" Je protestai, mais il insista à se mettre lui-même par terre. Je me dis qu'un roi ne se comportait pas ainsi".

Le Prophète (saw) me demanda :"Ô Ady Ben Hatem, attribuerais tu un associé à Dieu ?"

- "non !" lui répondis je !

-"Connais tu quelqu'un qui soit plus puissant que Dieu ?"

- "Non !"

- "Ne pratiques tu pas cette religion qui est une synthèse du Christianisme et du Sabéisme ? "

-"Si !"

- "N'as-tu pas droit au quart des butins de ta tribu ?"

- "Si !"

- "Pourtant ta foi te l'interdit !"

- "Précisément".

- "Ce qui te décourage d'embrasser l'Islam est peut être la pauvreté des ses adeptes. Mais en vérité, je te le dis, il viendra un temps où nous ne saurons que faire de notre argent ; c'est peut-être aussi le petit nombre de ses adeptes et le grand nombre de ses ennemis. Bientôt une femme pourra se déplacer de Qadissiya jusqu'à cette maison en toute sécurité. Ce qui pourrait aussi te décourager, c'est de constater que la gloire et la puissance sont en d'autres mains que les nôtres. En vérité je te le dis, [ copie mot pour mot de l'expression souvent utilisée par Jésus dans les évangiles ] un jour la terre de Babel sera à nous".

Ady poursuivit son récit :"M'étant converti, je vis deux de ces prédictions se réaliser : la femme se rendant de Qadissiya à La Mecque en toute sécurité et la conquête des trésors de Cosroès, et je jure par Dieu que je m'attends bientôt à la troisième.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Ady Ben Hatem découvrit la personnalité du Messager (saw), une personnalité dénuée de toute présomption et de toute tyrannie [ Mahomet faisait la guerre à ceux qui ne voulaient pas le reconnaître comme chef et ordonnait l'assassinat de ceux qui se moquaient de lui avec trop de talent, mais à part cela, sa personnalité était dénuée de toute tyrannie ], celle d'un Messager du Seigneur des Mondes ; cette rencontre fut à la base de sa conversion.

* Le Messager (saw) écouta la vieille dame. Un ambitieux n'aurait pas souffert de cette position. Il aurait peut être joué la comédie en se forçant, mais sa comédie aurait vite été trahie par les signes de l'ennui et les plaintes. Mais le comportement du Prophète (saw) traduisait sa nature profonde, quelle que soit la situation dans laquelle il se trouvait. En société, il ne se distinguait jamais des autres, son niveau de vie ne dépassa jamais le seuil de la pauvreté ; il n'est mentionné par aucun narrateur qu'il ait jamais pris un repas sur une nappe, il participait imanquablement aux travaux pénibles de ses compagnons. Telle fut sa nature jusqu'à son retour à Dieu.

* Ady qui occupait une haute position dans sa tribu s'attendait probablement à voir dans la maison du Prophète (saw) le confort auquel il était habitué. Aussi s'étonna t-il de voir le Messager d'Allah (saw) s'installer à même le sol ! Il regarda autour de lui : la maison du Prophète (saw) était dénuée de tout le luxe auquel il s'était attendu. Comment aurait il pu continuer à croire que la prétendue mission de son hôte cachait une ambition politique et une soif de richesse et de gloire ? [ Comme Hitler, comme Staline, qui n'ont jamais eu d'ambition politique (au sens où cela implique d'accepter un système en place puis d'être accepté au sein de ce système puis de s'y élever graduellement) ni recherché la richesse ou la gloire, Mahomet avait soif de POUVOIR ABSOLU : il voulait pouvoir dicter sa volonté sur TOUT et qu'on lui obeïsse aveuglement. Point. ]

* Le Messager d'Allah (saw) durant son entretien avec Ady lui fit des prédictions. Concernant l'utilité de l'argent. Cette prédiction se réalisa plus tard. Omar Ben Abdelaziz (appelé le 5ème Calife bien guidé) envoya son Préfet en Afrique pour distribuer l'aumône légale aux peuples qui la méritaient, mais il ramena la somme entière, n'ayant point trouvé de pauvres [ Donc de deux choses l'une : soit avant que l'islam n'envahisse l'Afrique, il n'y avait pas de pauvres en Afrique, soit le Préfet du Calife était parfaitement incompétent. ] Il finit par l'utiliser pour acheter des esclaves qu'il affranchissait.

* Concernant la deuxième prédiction sur la sécurité de voyage. Cette région fut plus tard sous le contrôle paisible et sécurisant de l'Islam [, mais pour les musulmans seulement. L'Allemagne Hitlérienne était aussi sous le contrôle paisible et sécurisant du Nazisme, mais pour les Nazis seulement. L'union soviétique était aussi sous le contrôle paisible et sécurisant du communisme, mais pour les communistes seulement. Bref, comme dans toute dictature, le contrôle paisible et sécurisant est réservé aux partisans de la dictature.]. Le voyageur qui passait par là n'eût plus rien à craindre, à l'exception du loup pour ses moutons et de Dieu comme le dit le Prophète (saw) lui-même dans un autre hadith.

* Concernant la troisième prédiction sur les palais de Babel, l'histoire a prouvé les faits.

* Celui qui réfléchit librement ne peut qu'avoir la foi en notre Prophète (saw), quelles que soient les difficultés qu'il pourrait rencontrer. Mais celui chez qui la liberté du jugement est absente, et chez qui la haine infondée remplace la logique, ne peut que s'égarer ou feindre l'ignorance [ C'est quoi, exactement, la définition de réfléchir librement, de la liberté du jugement et de la logique pour les musulmans ?! ]. Il n'existe pas de bonheur plus facile que celui fourni par l'aveuglément ou sa simulation.
Dieu dit :"Ils disent :"Nos coeurs sont enveloppés d'un voile épais qui nous cache vers ce à quoi tu nous appelles ; nos oreilles sont atteintes de surdité, un voile est placé entre nous et toi. Agis donc de ton côté et nous, nous agissons du nôtre". (s41/v5) .........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La conversion de 'Ady Ben Hatem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe de prières pour la conversion des musulmans, des juifs et des protestants
» Conversion en masse de musulmans
» prier pour la conversion des juifs en israel
» Une prophétie sur la conversion de la Russie
» Saint Jérôme et la conversion d'Israël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: