regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Délégation de Thaqif

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: La Délégation de Thaqif   Dim 19 Nov - 22:16

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

Ibn Ishaq a rapporté que le Prophète (saw) revint de Tabouk au mois de Ramadan et qu'au cours du même mois, il reçut la délégation de Thaqif.

Les Thaqifites s'étaient rendu compte qu'ils ne pouvaient se mesurer aux Arabes qui les entouraient et s'étaient tous convertis à l'Islam et avaient prêté allégeance au Prophète (saw). Aussi, il envoyèrent une délégation à la tête de laquelle se trouvait Kinana Ben Abd Yalil.

Le Prophète (saw) installa la délégation dans la Mosquée où il leur fit dresser des tentes d'où ils pouvaient entendre la récitation des versets coraniques et observer les Musulmans en prière. Ils séjournèrent assez longtemps à La Mecque. Tous les jours, ils rencontraient le Prophète (saw) qui ne manquait jamais de les appeler à se convertir, le Messager d'Allah (saw) leur parlait tous les soirs jusqu'à ne plus pouvoir se tenir sur ses jambes.

Moussa Ben Oqba a écrit dans son ouvrage que "Othman Ben Ali Al As, le plus jeune membre de la délégation, gardait les montures des Thaqifites lorsque ces derniers étaient avec le Prophète (saw). A leur retour, Othman allait le trouver à son tour pour s'informer de l'Islam et se faire lire des versets du Coran jusqu'à ce qu'il fut instruit dans la religion. S'il trouvait le Messager (saw) endormi, il se rendait chez Abou Bakr (raa). Il n'en disait rien à ses compagnons, forçant ainsi l'admiration du Prophète (saw).

L'Islam finit par s'introduire au coeur des Thaqifites. Toutefois, Kinana déclara au Prophète (saw) :

- "Nous autres, nous sommes loin de chez nous, l'adultère nous est indispensable !"

- "Il vous est pourtant interdit, lui répliqua le Prophète (saw), Dieu dit :"Evitez la fornication, c'est une abomination ! quel détestable chemin !" (verset 32/17)

Les Thaqifites lui dirent :

- "L'usure est à la base de notre fortune !"

- "Contentez vous de votre capital !" leur répliqua le Prophète (saw). Dieu dit "Ô vous qui croyez !
Craignez Dieu ! Renoncez si vous êtes Croyants, à ce qui vous reste des profits de l'usure" (verset 278/2).

- "Le vin , lui dirent-ils est le produit essentiel de notre terre. Il nous est indispensable !"

-"Pourtant, Dieu vous en interdit la consommation" et il leur récita le verset interdisant la consommation de vin.

D'après Ibn Ishaq, ils lui demandèrent aussi de les dispenser de la prière, mais il leur répondit qu'il n'existait point de religion sans prière. Après avoir accepté tous ces préceptes, ils demandèrent une dernière faveur au Messager d'Allah (saw) à savoir de garder encore leur idole "Al Lat" durant trois ans. Le Messager (saw) refusa de leur accorder ce souhait. Alors ils lui demandèrent la permission de la garder pendant deux ans, puis un an, puis un mois, mais il demeura inflexible.

Ibn Ishaq précise par là qu'ils voulaient éviter la révolte de leurs femmes, de leurs enfants et des esprits bornés craignant que leur idole ne fût détruite avant que leur tribu ne se fût volontairement convertie.

Ils dirent au Prophète :"Détruis là toi même, nous ne pouvons pas nous en charger !". Le Messager d'Allah (saw) leur répondit :"Je vous enverrai des hommes qui s'en chargeront.

Les Musulmans désignés par le Messager d'Allah (saw) détruisirent l'idole. Ibn Sa'd rapporte d'après Al Moughira (raa) que les Thaqifites se convertirent tous et qu'il était difficile de trouver parmi les Arabes des Musulmans aussi fidèles à leur foi, à Dieu et à Son Livre.

Ibn Ishaq raconte :"Après la prise de La Mecque, l'expédition de Tabouk, la conversion de l'allégeance de Thaqif, les délégations se succédèrent chez le Prophète (saw). Les Arabes avaient attendu que le sort de Qoreich fût décidé avant de prendre leur parti, les Qoreichites étant les maîtres du temple et de l'enceinte sacrée, les descendants directs d'Ismail (as) et les chefs des Arabes.

Une fois que La Mecque eut été conquise et que les Qoreichites se fussent soumis à l'Islam, les Arabes surent qu'ils ne pouvaient se mesurer au Prophète (saw), ils se convertirent en masse. Dieu nous le cite dans la sourate 105 du Coran.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

*

Rappelez vous lorsque le peuple de Taif (Thaqifites) expulsèrent le Messager d'Allah (saw) ainsi que Zeyd Ben Haritha. Considérons les souffrances qu'ils firent subir au Prophète (saw) et sa déception après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté ou du moins bien reçu. Le désir de vengeance est tout naturel après une pareille déception. Mais le Prophète (saw) ne désirait point se venger, il assiégea Taif durant des jours puis donna l'ordre aux Musulmans de lever le siège. On le pria d'appeler la malédiction de Dieu sur Thaqif, mais il refusa et déclara, levant les bras au ciel :"Ô mon Dieu, fais que les Thaqifites se convertissent".
*

L'Islam se résume à cet esprit qui ignore la rancune et la mauvaise intention. L'islam impose le Jihad mais sans haine [ Nous voilà rassurés... ]. Il prêche le recours à la force mais sans égoïsme ni prétention [ Voilà qui est encore plus rassurant !] ; il prêche la clémence mais non pas la faiblesse, l'amour mais non pas en dehors de Dieu.

*

On peut accueillir un polythéiste dans une Mosquée quand on veut le convier à l'Islam. Le Prophète (saw) accueillit la délégation thaqifite dans sa Mosquée pour l'initier à l'Islam. Si l'accueil des Polythéistes est autorisé, celui des Juifs et des Chrétiens l'est aussi. Le Prophète (saw) reçut la délégation chrétienne de Najran quand elle se rendit chez pour être initiée à la Vérité et à l'Islam. Certains savants estiment toutefois qu'un non musulman dont la conversion est inespérée ne doit pas entrer dans une Mosquée, même si l'enseignement et les récitations coraniques l'intéressent. Il est évident que l'entrée aux Mosquées doit être interdite au non musulman qui veut se moquer de l'Islam ou faire preuve de diplomatie en espérant obtenir quelquechose en échange, tel est le cas aujourd'hui d'un bon nombre d'étrangers.
*

Selon An Nawawi , seuls les actes de manger et de dormir doivent être refusés aux non musulmans dans la Mosquée. [ Que ceux qui pensaient que les Mosquées étaient similaires à des églises, levent le doigt... Les musulmans sans-papiers occupent des églises pour obtenir leur régularisation et y voient là une preuve de la supériorité de l'islam. Mettez-vous donc à la place d'un musulman qui squatte une église : "Ils sont vraiment faibles ces chrétiens : je peux faire n'importe quoi dans le temple de leur Dieu et ils trouvent cela normal ! C'est pas dans nos Mosquées que ca se passerait comme ça, ça prouve bien que l'islam est une religion supérieure."]
D'autres encore affirment que ces actes doivent être absolument interdits dans la Mosquée. Al Fariqi autorise l'entrée dans la Mosquée pour l'apprentissage des langues, du calcul et d'autres matières ; il va de soi que la permission d'entrer dans une Mosquée ne doit être accordée que si elle n'entraîne ni dommages, ni profanation, ni dérangement des Croyants en prière. L'abus le plus important serait d'exposer les Croyants en prière du danger de la séduction par l'entrée dans la Mosquée de femmes incrédules scandaleusement vêtues. L'acte de dormir ou de manger, l'entrée dans la Mosquée pour la contemplation des gravures et de l'architecture sont des abus tout aussi graves.
*

Les délégations doivent être traitées de même que les personnes cherchant asile chez les Musulmans, le bon accueil que le Prophète (saw) réserva aux Thaqifites en est la meilleure preuve. Dieu nous ordonne de bien recevoir et de protéger celui qui jouit d'une garantie de sécurité : [ Allez-donc en pays musulman occuper une Mosquée pour voir comment vous serez « pacifiquement » traité avec « tolérance ».... ]"Et si un polythéiste cherche protection auprès de toi, protège le jusqu'à ce qu'il entende la parole de Dieu, fais le parvenir ensuite en lieu sûr pour lui car les Polythéistes sont en vérité des gens qui ne savent pas" (v6/s9)

*

Ceux qui sont les mieux capables de gouverner et d'être des Imams sont les hommes versés dans le Livre Sacré. C'est pourquoi le Prophète (saw) désigna Othman Ben Abi Al As à la tête de Thaqif. Qu'est ce que l'autorité sinon une responsabilité regilieuse consistant à édifier une société et un état islamique ? [ A part cela, l'islam n'est pas une politique... ]

*

Il est un devoir de détruire les idoles même si celles ci ne font pas l'objet d'adoration [ A part cela, la destruction des Boudhas de Bamyan était contraire à l'islam... ]. Toutes les statues doivent être détruites [ Au moins, c'est clair ] car le Messager d'Allah (saw) lui même fit détruire les statues qu'il sortit de la Kaâba bien qu'elles ne fussent pas adorées comme l'étaient d'autres statues. Ceci nous rappelle l'interdiction de la fabrication des statues [ Question piège : vous connaissez Michel-Ange et son David, Rodin et son Penseur, César et son Pouce... Citez un sculpteur musulman. ] de tout genre et même d'en avoir chez soi, qu'elle qu'en soit la raison.
*

Les délégations représentaient deux catégories de personnes : Les Polythéistes d'une part et les Gens du Livre d'autre part. La plupart des polythéistes se convertirent et leurs délégations revinrent de chez les Musulmans pour répandre la foi en l'Islam et en l'Unicité de Dieu. Quant aux Gens du Livre, la plupart d'entre eux gardèrent leurs croyances juives ou chrétiennes. Nous en avons l'exemple dans la délégation chrétienne de Najran qui était composé de 60 personnes. Ils passèrent des jours à discuter avec le Messager d'Allah (saw) du Prophète Issa (as) (Jésus) et de l'unicité de Dieu. La délégation chrétienne s'attacha alors à convaincre le Messager d'Allah (saw) de la dispenser de se convertir. Le Prophète (saw) imposa aux Chrétiens de Najran un tribut (Jézia) qu'il définit sur papier, l'accord stipulait que leurs lieux de prières ne seraient plus détruits et qu'ils ne seraient pas contraints de changer de religion à moins qu'ils ne commettent une transgression ou ne se rendent coupables de perfidie, de trahison ou d'usure......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Délégation de Thaqif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: