regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Pélerinage d'Abou Bakr,la mosquée nuisible

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Le Pélerinage d'Abou Bakr,la mosquée nuisible   Dim 19 Nov - 22:13

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

En revenant de Tabouk, le Prophète (saw) pensa au pélerinage. Puis il dit :"Les Polythéistes font la circumambulation tout en étant complètement nus, je redoute le pélerinage à cause d'eux". Il envoya Abou Bakr (raa) à La Mecque et le fit suivre de Ali (raa) avec pour mission d'interdire désormais le pélerinage aux polythéistes, et de leur accorder un délai de quatre mois pour se convertir, au bout duquel, la guerre serait déclarée [ Encore un exemple de « pacifisme et de tolérance » de la part du prophète « pacifique et tolérant » de la religion musulmane « pacifique et tolérante » ] entre eux et les Musulmans, s'ils ne se convertissaient pas.

Ibnou Sâd a rapporté que le Prophète (saw) fit accompagner Abou bakr de trois cent Médinois, emportant vingt chameaux marqués en guise d'offrande.

Il est rapporté également que Ali (raa) récita aux Polythéistes des versets de la sourate "Le repentir" (n°9) le jour de Arafa en ajoutant "Après cette année, aucun polythéiste ne pourra plus tourner nu autour de la Kaâba, que seuls les Croyants entreraient au Paradis. Que celui qui a conclu un pacte avec l'Envoyé de Dieu (saw) sache que la durée de ce pacte ne dépasse pas les quatre mois, après l'écoulement de cette période, Dieu et Son Prophète (saw) désavoueront les polythéistes. C'est bien là ce que Dieu voulait dire par ce verset :

"Proclamation de Dieu et de Son Prophète adressée aux hommes le jour du pélerinage :"Dieu et Son Prophète désavouent les polythéistes. Si vous vous repentez, ce sera un bien pour vous ; mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Dieu à l'impuissance". Annonce un châtiment douloureux aux incrédules" (verset 3/9).

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Le pélerinage au temple de Dieu est une tradition que les Arabes ont héritée d'Ibrahim (as) [ Il y a une explication bien plus simple : c'était un temple païen comme il y en avait partout, et comme le fait d'y trouver un caillou météoritique le confirme. Mahomet a inventé cette histoire d'héritage d'Abraham pour se racrocher à la Bible et il a gardé une idôle, et une seule, La Pierre Noire, pour laisser une porte de sortie psychologique honorable aux idôlatres : Vous aviez 360 idôles, en voici une seule, cadeau d'Allah pour les remplacer toutes, et si vous n'êtes pas d'accord, je vous fait tous égorger par mon armée, tas de cons ! ] c'était la partie survivante de la religion d'Ibrahim, dans laquelle s'étaient pourtant introduites quelques imperfections propres à l'ère de l'ignorance, à tel point, qu'elle ressemblait plus à un rite polythéiste qu'à la pratique d'une foi monothéiste [ la religion du temple de La Mecque ressemblait à un rite polythéiste donc c'était un ancien rite monothéiste ! Avec ce baratin là, il a vraiment fait très fort, le Mahomet, ce fut vraiment une fourberie d'antologie. Plus le mensonge est énorme, mieux il passe. ] Ibn A'idh raconte que les polythéistes avaient coutume de faire le pélerinage en même temps que les Musulmans, et de crier pour les induire en erreur :"Toi qui n'as pas d'associé, à l'exception d'un seul dont tu disposes à ta guise et qui ne dispose de rien". Certains d'entre eux faisaient les circuits autour de la Kaâba complètement nus croyant ainsi faire honneur à la Maison, ils disaient :"Nous pratiquons la circumambulation, en l'état dans lequel nous sommes nés, ne nous couvrant d'aucune impureté appartenant à ce bas monde." Ce mode de pélerinage dura jusqu'à la 9ème année de l'Hégire et ne se terminèrent qu'avec le pélerinage d'Abou Bakr (raa) et l'avertissement que Ali (raa) et lui donnèrent aux polythéistes en annonçant que le temple était sacré et qu'il ne devait jamais plus être souillé par leurs pratiques impures.

* Ce chapitre nous fournit encore une preuve que le Jihad n'est pas une guerre défensive comme le donnent à croire les orientalistes. Dans son essence, le Jihad ne vise ni l'attaque, ni la défense ; son seul but est de faire triompher la Parole de Dieu, d'édifier une société islamique saine et de fonder l'Etat de Dieu sur Terre quel qu'en soit le moyen. Ainsi, selon les circonstances, le Jihad peut, se limiter aux conseils et à l'orientation pacifique, ou à une guerre défensive alliée à la prédication, ou encore à une guerre d'assaut ; dans ce dernier cas, le Jihad atteint à son point culminant.

Celui qui est en droit d'adopter le moyen convenant aux circonstances, est le Chef musulman sage et prévoyant, fidèle à Dieu, à Son Prophète et à la communauté musulmane. Ceci revient à dire que les trois moyens du Jihad cités plus haut sont légitimes, pourvu qu'ils servent les intérêts provisoires estimés par un dirigeant loyal. Ces différents moyens ne s'annulent pas pour autant.

Par ailleurs, le pélerinage d'Abou Bakr offrait un modèle de l'exécution des rites du pélerinage et préparait au Pélerinage de l'adieu mené plus tard par Mohamed lui-même (saw).

La Mosquée nuisible

Quand le Prophète (saw) vint à Médine et l'Islam fut proclamé bien haut, Abou Amer, un khazrajite converti au christianisme durant l'ère de l'ignorance, fit preuve d'hostilité. Il rejoignit les incrédules de La Mecque et les incita à combattre le Prophète (saw). Mais quand il vit que le Prophète (saw) devenait de plus en plus important, il demanda recours à Héraclius, le roi de Byzance.

Il écrivit à ses partisans hypocrites restés à Médine et leur ordonna de construire une fortification qui leur servirait de poste d'observation. Ils commencèrent par construire une Mosquée près de celle de Qoba qu'ils achevèrent avant que le Messager d'Allah (saw) ne menât l'expédition de Tabouk. Ils demandèrent au Prophète (saw) de venir prier dans leur Mosquée, espérant ainsi obtenir son approbation. Ils lui dirent qu'ils l'avaient construite à l'intention des faibles et des malades pour y faire la prière durant l'hiver.

Mais Dieu ne permit pas à Son Prophète (saw) d'y prier. Le Messager d'Allah (saw) leur dit :"Je dois entreprendre un voyage. Je visiterai votre Mosquée à mon retour, si telle est la volonté de Dieu".

En revenant de Tabouk, alors qu'il n'était plus qu'à une journée ou deux de Médine, le Messager d'Allah (saw) apprit par l'Archange Jibril (as) la mauvaise intention des constructeurs de la Mosquée nuisible, qui s'étaient jurés de semer la division parmi les Croyants.

Avant d'arriver à Médine, il envoya des troupes qui détruisirent la Mosquée nuisible.

A ce propos Dieu révéla :

"Ceux qui ont construit une Mosquée par esprit de méchanceté et de concurrence et par pure mécréance, dans l'intention de diviser les Croyant en attendant le retour de celui qui a déjà combattu auparavant Dieu et Son Messager, ils jureront de toute leur force que :"nous n'avons visé qu'une oeuvre de bienfaisance". Et Dieu atteste qu'ils sont vraiment menteurs.

N'y prie jamais ! une Mosquée qui a été fondée sur la piété dès le premier jour mérite bien plus que tu y pries. Là sont des hommes qui aiment se purifier et Dieu aime ceux qui se purifient." (verset 107-108/9)

CE QU' IL FAUT EN TIRER

*

La construction de la Mosquée "nuisible" est le plus bas des stratagèmes auxquels les hypocrites eurent recours pour triompher des Musulmans. Cette fois, ils ne se rendaient pas seulement coupable de mensonges mais de complot. C'est précisément la raison pour laquelle le Prophète (saw) cessa de leur montrer de l'indulgence et qu'il adopta envers eux une nouvelle attitude que Dieu lui conseilla. Il fit détruire ce semblant de Mosquée qui n'était destinée en fait qu'à tramer des complots au coeur même de l'Etat Musulman, par le doute et la division.

*

Si l'on considère les ruses et les moyens dont usaient les hypocrites, on se rend compte que l'hypocrisie ne se transforme jamais avec le temps et que les hypocrites d'aujourd'hui se distinguent comme ceux d'autrefois par leur lâcheté abjecte, leur bas stratagèmes et leur obscurantisme.

*

Les hypocrites modernes sont ceux qui se soumettent volontiers aux colonisateurs et leur prêtent main forte pour combattre les Musulmans dans leur propre pays, faisant croire à leurs compatriotes qu'ils ont la foi et admirent leur religion. Ils ne ratent pas la moindre occasion d'étouffer les préceptes de l'Islam et d'éliminer ses protagonistes. Ces hypocrites prétendent faire évoluer notre religion et écarter les "ennemis de la nation" et les "exploiteurs" de l'Islam !

*

Le comportement du Prophète (saw) souligne la nécessité de détruire les endroits de perdition où Dieu et Son Prophète (saw) sont dédaignés, même si ces endroits sont en apparence sans reproche. Si le Prophète (saw) se débarassa ainsi de la Mosquée "nuisible" que dire alors de certains endroits où la volonté de Dieu est publiquement contrariée ! Omar Ben Al Khattab (raa) fit brûler un village entier où l'on vendait du vin et il réserva le même sort à la taverne de Rouaïched al Thaqafi qu'il appela "lieu de débauche", un acte qui fut approuvé par tous les Ulémas.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Pélerinage d'Abou Bakr,la mosquée nuisible
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Asma bint abou Bakr
» Abou Bakr As-Siddiq
» Abou Hourayra
» Khutba : Le mérite des califes bien guidés : Abû Bakr
» Asmâ bint Abû Bakr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: