regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'expédition de Honein,suite...

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: L'expédition de Honein,suite...   Dim 19 Nov - 22:08

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Cette expédition est une leçon de la doctrine islamique, qui nous offre autant d'explications que l'expédition de Badr. A Badr, les Musulmans apprirent qu'un effectif limité face à une armée ennemie nombreuse ne représentait aucune menace pour les Croyants patients qui craignent Dieu. De même l'expédition de Honein leur apprit qu'un effectif nombreux ne leur servait à rien s'ils n'étaient patients et s'ils ne craignaient Dieu.
A Badr, les Musulmans étaient trois fois moins nombreux que les Polythéistes mais ce nombre restreint fut compensée par l'authenticité et la profondeur de leur foi et leur parfaite soumission à Dieu et à Son Prophète. A Honein, ils étaient plus nombreux que jamais, mais cela ne leur servit à rien, car parmi eux, se trouvaient ceux dont la foi n'était pas assez solide et qui avaient rejoint l'armée musulmane alors qu'ils étaient assaillis par les tentations. La victoire n'est point tributaire d'un effectif nombreux.
Aussi, se voyant surprise par l'ennemi, cette armée se dispersa dans la vallée de Honein. Mais les Mohajirines et les Ansariens accoururent à l'appel du Prophète (saw) et combattirent vaillament autour de lui ; ils n'étaient que 200. Ces deux cents guerriers redonnèrent la victoire aux Musulmans qui retrouvèrent la paix. Ils mirent à eux seuls l'ennemi en déroute, réussissant là où une armée hétérogène de 12 000 guerriers avait échoué.

* Nous avons déjà dit qu'il est légitime d'envoyer des espions en territoire ennemi et qu'il est même un devoir lorsque cela s'avère nécessaire. Ce fait est confirmé par tous les Ulémas.

* Un Chef Musulman peut emprunter ou louer des armes aux polythéistes (ce que fit le Prophète (saw) en empruntant des armes à Safwan Ben Omayya) et tout ce dont il peut avoir besoin pour le combat. Ceci rentre sous la rubrique du recours à l'aide des incrédules en temps de guerre. Les incrédules peuvent nous être d'un double secours :

1. Ils peuvent combattre aux côtés des Musulmans comme cela a été vu lors de la bataille d'Ohod , cependant nous avons bien précisé que ce recours n'est licite que s'il est absolument nécessaire et si les Musulmans ont confiance en la foi de ces combattants.
2. Les Musulmans peuvent utiliser les armes des incrédules et leurs équipages à condition qu'un tel recours ne porte pas atteinte à l'honneur des Musulmans et qu'ils n'implique pas leur soumission à une autre communauté ou le renoncement à leurs devoirs religieux. Safwan Ben Omayya était en position de faiblesse quand il prêta ses armes au Prophète (saw).

* Quand les Musulmans se dispersèrent dans la vallée, le Prophète (saw) fit preuve d'un courage rare en restant à l'endroit où leurs ennemis leur avaient tendu plusieurs embuscades. Ibn kathir déclara dans son analyse de l'expédition de Honein : "Le Comportement du prophète (saw) était l'image même du courage. Ce jour là, il resta sur une mule médiocre [ une mule médiocre ? Un peu plus haut il est dit que c'était une jument blanche. Encore une petite contradiction, comme dans le Coran. On commence à être habitué... ], et pourtant, il attaqua l'ennemi en criant son nom afin de se faire connaître à ceux qui ne le connaissaient pas encore, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui jusqu'au jour du jugement dernier".
Ce comportement traduisait sa confiance totale en Dieu. Il savait que Dieu lui viendrait en aide pour lui permettre d'accomplir sa mission et ferait triompher sa religion.

* Il est établi que les femmes peuvent accompagner les guerriers pour leur porter à boire et soigner les blessés. Quant à leur part au combat, elle n'est pas confirmée par la Tradition. Cependant, les docteurs de la loi parlent du combat des femmes uniquement dans le cas où l'ennemi menace d'entrer en territoire musulman. Tous les Musulmans doivent participer au combat, y compris les femmes, à condition qu'elles en soient capables. Dans ce cas, la femme peut aller au combat, vêtue selon les règles islamiques et lorsque sa présence est réellement indispensable.

* Le Prophète (saw) affirma clairement l'interdiction de tuer les femmes, les enfants et les esclaves. Mais si ces catégories combattent les Musulmans, ils pourront leur rendre la pareille ; toutefois, s'ils restent à l'écart, les Musulmans doivent leur laisser la vie sauve. Cette interdiction sera également levé si les incrédules utilisent leurs femmes et leurs enfants comme boucliers en faisant un obstacle incontournable, car l'Imam (c.a.d. le guide) se doit avant tout de servir les intérêts de l'Islam.

* Le combattant peut à chaque époque s'approprier les dépouilles de son ennemi qu'il vient de tuer sur le champ de bataille et il n'a pas besoin pour cela d'avoir l'autorisation de l'Imam ou de son Chef. Cependant, Abou Hanifa et l'Imam Malek considèrent cette règle comme une loi juridique dépendant de l'Imam seul ; le combattant devraient obtenir l'autorisation de son Imam à chaque époque avant de s'approprier les dépouilles du mort. Au cas, où il n'a pas obtenu cette autorisation, les dépouilles du mort seront ajoutées au butin et soumis aux mêmes lois qui règlent le partage du butin.

* Certains Compagnons demandèrent la malédiction sur le peuple de Taif. Le Prophète (saw) leur répliqua en implorant Dieu de les guider sur le droit chemin. Nous déduisons de là que par le Jihad, le combattant exécute l'ordre de Dieu, celui de faire le bien et de déconseiller le mal. Il s'ensuit que les Musulmans ne peuvent souhaiter aux autres que de s'améliorer et de s'engager davantage dans la voie de la vérité, car c'est de là, le seul but de la législation du Jihad.

* Le Prophète (saw) avait retardé le partage du butin entre les Combattants, sachant que la tribu Houazenite allait se convertir. Le butin est donc considéré comme non appartenant aux combattants tout le temps où il demeure non partagé. Nous déduisons de là encore que l'Imam devait remettre les butins à leurs propriétaires au cas où ils se convertissaient à l'Islam s'il n'avait pas déjà effectué le partage entre les Combattants musulmans. Nous avons vu également que les Combattants accèptèrent de tout restituer après consultation. Cela signifie que le gouvernant ne peut forcer les citoyens à renoncer à leurs droits et à leurs biens légaux. Telle est la justice et l'égalité sous leur forme la plus complète ! toute tentative qui veut, avec des mots et des slogans, dénigrer cette divine législation est vaine.

* L'Islam accorde beaucoup d'égard aux nouveaux convertis et nous l'avons vu lorsque le Messager d'Allah (saw) accorda une grande part de butin aux Mecquois en ne prenant pas en considération la règle du partage du butin entre les combattants. Les Ulémas et les docteurs en déduisirent qu'il était permis à l'Imam d'augmenter ses dons aux nouveaux convertis dans la mesure où leur conversion présentait des avantages pour les Musulmans. Il pouvait puiser ces dons des butins de guerre.

* Nous avons vu comment le Diable s'infiltra parmi quelques Ansariens qui critiquèrent le Messager d'Allah (saw). Le Prophète (saw) leur adressa non pas des reproches mais un message imprégné d'amour et de délicatesse. Que Dieu te bénisse, Ô Prophète (saw) ainsi que tes Compagnons les Ansariens et les Mohajirines et nous réunisse sous ta protection. Que Dieu nous mettre au nombre de ceux qui te rencontreront près du Bassin le Jour de la Résurrection. ........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'expédition de Honein,suite...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 3 compagnons déserteurs lors de l'expédition de Tabouk
» Expédition d' Espagne en 1823
» 18.10.1840 : L'expédition met la voile
» Le supervolcan de Toba; Expédition extrême aux origines de l'humanité
» Expédition ovni 2009.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: