regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le serment d'al qada,la bataille de mouta

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: le serment d'al qada,la bataille de mouta   Dim 19 Nov - 22:00

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

Le Prophète (saw) se prépara à faire la visite pieuse interrompue par les polythéistes l'année précédente à la même période. A son entrée dans la Mosquée, le Prophète (saw) s'enveloppa de son vêtement et mit sa main droite à découvert en déclarant "Puisse Dieu faire miséricorde à celui qui montre aujourd'hui le degré de sa force."Puis, il prit la pierre noire comme un point de repère fit ses trois premières tournées d'un pas rapide et quatre autres à un rythme ordinaire. Le Prophète (saw) agit ainsi pour désavouer les dires des Qoreich selon lesquels une rumeur circulait sur la fatigue des Musulmans et qu'ils étaient atteints d'une fièvre. Il renouvela le même acte lors de son pélerinage d'adieu.

Au cours de cette visite, le Messager épousa Maimouna Bent Al Hareth par un contrat de mariage alors qu'il était en état de sacralisation (ou en état de désacralisation pour d'autres savants). Après trois jours de présence à La Mecque, les Qoreich demandèrent à ce que les Musulmans quittent la ville comme cela était convenu lors du traité de Hodeybia. Le Prophète (saw) consomma son mariage avec Maimouna (raa) sur le chemin de Médine.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Cette visite est considérée comme un premier pas vers la grande victoire. Par ailleurs, les Qoreichites furent surpris de la foule qui vint faire cette visite, dans un hadith rapporté par Moslim, les Qoreichites se dirent les uns, les autres "Est ce que ces gens sont ceux dont vous prétendez que la fièvre les a terrassés ! Ils sont d'une résistance à toute épreuve !".

* Il est conseillé d'après ce que nous venons voir d'accomplir les trois premieres circumambulations à un rythme accéléré en imitant le Prophète (saw).

* Certains Docteurs de la Loi affirment que l'état de sacralisation n'empêche pas de conclure un contrat de mariage. Cependant, les avis divergent sur cette question car certains Savants dont l'Imam Hanifa (raa) se base sur un hadith dans lequel le Messager d'Allah (saw) a dit "Celui qui est en état de sacralisation ne peut se marier, ni donner en mariage, ni consommer ce mariage". (Wa Allahou Alam).

La bataille de Mouta

Nous avons vu précédemment que l'un des Emissaires du Messager d'Allah (saw) fut ligoté et assassiné par le Gouverneur byzantin de Basra. Cette expédition en fut le motif en l'an 8 de l'Hégire.

Trois mille Musulmans étaient prêts à se rendre à Mouta. Le Prophète (saw) ne les accompagna point. [Ah bon ? Le prophète n'est pas allé se battre pour la bataille de Mouta ? Pourtant au chapitre La bataille d'Ohod il est dit que Le Prophète (saw) participait aux batailles et ne restait pas retranché dans un quartier général. Il était proche de ses compagnons même dans les situations difficiles. Toujours au chapitre La bataille d'Ohod il est écrit : Est ce qu'un homme qui recherche le pouvoir et les richesses de ce bas-monde irait s'exposer au risque de perdre sa vie ? Non : il va simplement envoyer des milliers d'hommes à la mort et suivre le déroulement de la guerre sur un poste TV. Mais comme la TV n'existait pas, c'est donc la preuve que Mahomet ne recherchait pas le pouvoir et les richesses ! ] Avant le départ, le Messager d'Allah (saw) déclara aux Musulmans :" Zayd Ben Haritha vous commandera, s'il meurt, il sera remplacé par Jafar Ben Abi Taleb, qui à son tour sera remplacé par Abdallah Ben Rouaha s'il venait à mourir. Si ce dernier meurt également, les Musulmans choisiront eux-mêmes leur commandant". Par ailleurs, le Prophète (saw) recommanda aux Musulmans d'appeler les habitants de Mouta à l'Islam.

De leur côté, les Byzantins réunirent 200 000 combattants. A l'annonce de cet effectif impressionnant, les Musulmans se mirent à réfléchir, mais Abdallah Ben Rouaha les exhorta en disant "A nous la victoire ou le martyr, dans les deux cas, nous serons satisfaits".

Lors de la bataille, les trois chefs désignés par le Prophète (saw) tombèrent martyr. Les Musulmans choisirent Khaled Ben Al Walid pour commandant. Pendant ce temps à Médine, les Compagnons étaient avec le Prophète (saw) qui leur racontait le cours de la bataille et leur annonça le martyr des trois chefs et leur dit "Ils sont morts tous les trois, l'un après l'autre. L'étendard est passé aux mains d'une épée de Dieu qui a mené les Musulmans à la victoire avec l'aide de Dieu".

Durant la nuit de son élection, Khalid Ben Al Walid (raa) inversa les positions de l'avant garde et de l'arrière garde, du flanc gauche et du flanc droit de l'armée pour faire croire à l'ennemi que des renforts s'étaient joints aux Musulmans. Khaled lança l'attaque et l'ennemi battit en retraite. Après cela, Khaled ordonna aux Musulmans de ne point poursuivre l'ennemi et de rentrer à Médine.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Nous voyons à nouveau les rapports de force qui sont de 70 contre un ainsi que le matériel militaire de l'ennemi qui était meilleur. Cela n'a point empêché les Musulmans de combattre, car leur objectif était la vengeance de leur frère émissaire qui fut tué et le combat pour l'amour d'Allah (SWT)

* Il est étonnant de constater la résistance des Musulmans face aux vagues déferlantes de l'ennemi. [ Les Grecs de Sparte ont fait encore plus fort : un contre 200 au défilé des Thermopyles, et ils étaient polytheistes, comme quoi y'a pas besoin d'Allah pour manier l'épée avec efficacité. ] Leurs commandants étaient tués l'un après l'autre tandis qu'ils continuaient à braver la mort.

* La nomination successive de trois chefs pour mener l'armée nous amène à dire qu'il est possible à un calife, un chef, ou un responsable de nommer plusieurs personnes pour assumer le commandement ou le travail confié. Les Ulémas affirment qu'ils ne peuvent cependant exercer leur activité ou le pouvoir qui leur a été confié que successivement.

* Le Prophète (saw) était resté à Médine et par la grâce de Dieu, il commentait à son entourage le cours de la bataille et leur a annoncé le martyr des trois chefs qu'il avait nommé. Cela nous prouve encore sa qualité de Prophète [ Au chapitre La bataille d'Ohod c'est le fait qu'il aille se battre en personne qui prouve sa qualité de Prophète... Encore une petite contradiction, comme dans le Coran] plusieurs compagnons ont pu témoigner de cela.

* Lorsque les Combattants revinrent à Médine, les Médinois les accueillirent aux cris de "Fuyards, vous avez abandonné la lutte". En effet, les Musulmans ne poursuivirent pas les Byzantins et laissèrent le champ de bataille tel quel, mais la décision de Khalid était sage qui voulait ainsi garder intacte dans l'esprit des Byzantins l'image de la grandeur des Musulmans. [ Il voulait surtout que les Byzantins ne s'apercoivent pas qu'ils étaient moins nombreux que ce qu'il avait réussi à leur faire croire en permutant ses soldats. ] Le Prophète leur répliqua "Ce ne fut guère un recul mais une avance, si telle était bien la volonté de Dieu". ............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le serment d'al qada,la bataille de mouta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille d'EYLAU (Russie)
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Historique de la bataille de Ligny
» Sondage bataille d’Eylau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: