regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'envoi des emmissaires au empereurs et rois

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: l'envoi des emmissaires au empereurs et rois   Dim 19 Nov - 21:57

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

Note du webmaster : Le titre comporte le mot "émissaires", c'est à dire "agent chargé d'une mission". Un occidental ne verra là aucune connotation religieuse mais plutôt un aspect politique. Cependant, le lien interne du document HTML est <a name="missionnaires">, c'est à dire "agent chargé d'une mission de conversion à une religion" ce qui correspond effectivement à la mission de ces "émissaires". Face à un discours musulman, un occidental ne doit donc pas se fier à ce qui est déclaré mais savoir découvrir ce qui se cache dessous. Là où un non-musulman verra fourberie et dissimulation (ici, du prosélytisme religieux derrière une démarche en apparence politique) un musulman n'y verra qu'une pieuse et sincère mise en application de sa religion sur le « beau modèle » du prophète de l'islam.
Même remarque pour le chapitre ultérieur L'envoi d'émissaires

Le Prophète (saw) envoya au cours de la 7ème année de l'Hégire, des Emissaires chargés d'apporter des missives, frappées de son Sceau, aux dirigeants des empires afin de les convier à l'Islam et à rejetter les fausses religions. Au mois de Muharram de l'an 7, six hommes quittèrent la ville, chacun d'eux parlait couramment le dialecte de la tribu à laquelle il était envoyé.

Parmi les rois ou empereurs, le Négus (An Najachi) se convertit à l'Islam. Lorsqu'il reçut la lettre, il descendit de son trône, s'assis à même la terre en signe d'humilité et prononça la chahada en ajoutant "Si je pouvais me rendre chez le Prophète (saw), je n'aurais pas hésité à le faire".

Héraclius, empereur de Byzance se fit remettre le même message dans lequel on pouvait lire "Au Nom de Dieu, le Clément et le Miséricordieux, Que la paix soit sur celui qui suit le droit chemin, je t'appelle à l'Islam, rends toi à Dieu, tu seras sauvé. Rends toi à Lui, et Il te récompensera doublement. Si tu te détournes, tu supporteras le prix du péchés des paysans. "Dis : O gens du Livre ! Venez à une parole commune entre nous et vous : nous n'adorons que Dieu, nous ne lui associons rien, nul parmi nous ne se donne de Seigneur en dehors de Lui. S'ils se détournent, dites leur : Attestez que nous sommes vraiment soumis" (verset 64/3).

Héraclius lit la lettre et déclara "O Byzantins, si vous suivez le conseil de Jésus fils de Marie, vous n'en serez que mieux éclairés et plus forts." Quel est ce conseil ? dirent les Byzantins " "Suivre ce Prophète arabe !" conclut Héraclius. Les Byzantins rugirent de colère et brandirent la croix. En voyant leur réaction, Héraclius savait qu'il ne pouvait les convertir et ayant peur pour sa vie et son trône, il s'empressa de les calmer en leur disant "Par ces paroles, je voulais seulement m'assurer que vous teniez vraiment à votre religion, votre réaction me rassure !".

Un autre missionnaire se présenta chez Kisra (Chosroès) empereur de Perse qui déchira la lettre. A l'annonce de cette nouvelle, le Prophète (saw) déclara "Puisse Dieu déchirer son royaume". Kisra demanda à l'un de ses gouverneurs au Yémen d'envoyer deux hommes à Médine pour lui amener le Prophète de force. Les deux hommes se rendirent à Médine où ils remirent au Prophète (saw) une lettre de leur gouverneur. Le Messager (saw) prit la lettre et demanda aux émissaires de se représenter le lendemain.

Le lendemain, le Messager d'Allah (saw) annonça aux deux hommes de retourner chez leur Gouverneur en leur disant "Dites à votre gouverneur que mon Maître a tué le sien (Kisra) cette nuit, il y a de cela sept heures. en effet, Kisra fut assassiné par son propre fils.

Le Prophète (saw) envoya Al hareth Ben Omaïr au Préfet byzantin de Basra. Ce dernier fit ligoter l'émissaire et le tua.

D'autres émissaires furent envoyés aux rois de toutes les régions arabes, ils furent nombreux à se convertir. Des délégations se rendaient à Médine pour proclamer leur conversion parmi lesquelles nous comptons celles de Khalid Ibn Al Walid et Amr Ibn Al As.

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* La période qui s'étend entre l'Hégire et le traité de Hodeybia est marquée par l'appel à l'Islam, accompagné de l'auto défense. Au cours de cette étape, le Prophète (saw) ne commença pas une seule fois les hostilités, ni n'envoya de régiment à aucune tribu. Quand le traité fut signé, le Prophète (saw) put enfin entamer une nouvelle étape de sa mission : la lutte armée contre ceux qui furent appelés à l'Islam mais qui avaient dédaigné d'y adhérer ou de s'y soumettre [ c'est beau un prophète « pacifique et tolérant » qui fonde une religion de « paix et de tolérance »... ] par rancune et esprit de contradiction. C'est cette étape de la vie du Prophète (saw) que les colonisateurs ont de tout temps essayé de cacher aux yeux des Musulmans en prétendant que le Jihad ne peut être qu'une lutte défensive. Aujourd'hui, surtout que l'ONU s'est chargée de "protéger" les peuples sans défense contre toute agression, il n'est plus question de guerre défensive.

* Les auteurs de cette supercherie actuelle sont motivés par la peur et ne craignent que les Musulmans ne se rappellent le vrai sens du Jihad [En effet : les musulmans qui ont pour référence le Coran selon l'exemple de la vie de Mahomet, c'est à dire les vrais, bons et pieux musulmans, ne peuvent qu'arriver à la conclusion qu'il est de leur devoir d'imposer l'islam, par la force si cela est possible.] ou du combat pour la cause de Dieu et qu'il ne vienne pas s'ajouter à leur foi, car dans ce cas, la civilisation occidentale serait près de disparaître. C'est pour cela que tous les moyens sont mis en oeuvre pour faire tomber les régimes islamiques en y plaçant à leurs têtes des marionnettes et faire d'un citoyen musulman sincère dans sa foi, un fondamentaliste ! [ C'est bien là le noeud du problème : avoir comme référence le Coran et comme modèle Mahomet ne peut que conduire à faire comme Mahomet, à savoir la guerre contre les non-musulmans pour leur imposer l'islam dès que les musulmans sont en position de supériorité ] de faire du Palestinien résistant, un terroriste, de faire du voile une marque d'humiliation de la femme. Cette politique subversive mondiale trompe et a trompé grand nombre de Musulmans.

Nous tirons de cette action que le Prophète (saw) réalisa d'autres conclusions :

* Le Messager d'Allah (saw) devait s'acquitter de sa mission auprès de tous les Hommes car sa mission est avant tout humaine et universelle.

* Le Prophète a légitimisé l'utilisation du sceau en employant lui même un sceau d'argent gravé de son nom. Les savants encouragent le port d'une bague d'argent au petit doigt car c'est à ce doigt que le Prophète (saw) portait sa bague.

* Les Musulmans ont le devoir de préparer le monde à l'appel de l'Islam. ils doivent pour cela connaître la langue des peuples qu'ils appellent à la conversion et auxquels ils enseignent les principes et les règles de l'Islam.

* Ce travail d'appel général à l'Islam doit être accomplie au moment propice [ Selon le modèle de Mahomet, c'est à dire par la fourberie quand la solution de la violence n'est pas envisageable, puis par la violence dès qu'il y a de bonnes chances de gagner. ] et nous montre que les Musulmans doivent d'abord perfectionner leur foi et leur propre éducation avant d'appeler les autres à l'Islam. ..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'envoi des emmissaires au empereurs et rois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numérisé] L'armorial des rois de l'Epinette
» Rois Mages
» gâteau des rois
» Quelle était cette étrange étoile qui a guidé les Rois mages?
» Galette des rois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: