regards sur l'islam

religion de paix et de tolerance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'expedition de khaybar

Aller en bas 
AuteurMessage
laetitia
Admin(absent)
avatar

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : nord
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: l'expedition de khaybar   Dim 19 Nov - 21:54

salam alaykoum
bismillah ar rahmani ar rahim

C'est en l'An 7 de l'Hégire après le traité de Hodeybia, que le Prophète (saw) attaqua Khaybar, une ville située à 180 km environ au nord de Médine. 1400 cavaliers et fantassins furent rassemblés. Arrivés aux portes de la ville, le Messager d'Allah (saw) implora Dieu en ces termes "O Dieu, Seigneur des Cieux et de tout ce qu'ils couvrent, Seigneur de la terre et tout ce qu'elle porte, Seigneur des démons et de tous ceux qu'ils égarent, Seigneur du vent et de tout ce qu'il emporte, nous te demandons de nous livrer le meilleur de ce que contient ce village, l'élite de ses habitants et de nous préserver du mal qu'ils pourraient nous faire.".

Selon un hadith "Le jour de la bataille de Khaybar, Abou Bakr (raa) porta l'étendard, mais comme il revint du combat sans avoir conquis la ville, Omar (raa) le lui prit le lendemain sans toutefois avoir plus de succès qu'Abou Bakr. Le Prophète (saw) déclara "Demain je confierai l'étendart à un homme qui aime Dieu et Son Prophète et auquel Dieu donnera la victoire". Les Musulmans passèrent la nuit à s'interroger, chacun espérant être choisi". Le Prophète demanda "Où est Ali Ibn Abi Taleb (raa). On lui dit qu'il souffrait d'une conjonctivite". Le Prophète (saw) le fit venir, cracha dans son oeil et Ali (raa) guérit aussitôt. Le Prophète (saw) lui confia l'étendart. Ali lui demanda "O Messager de Dieu, devrais je les combattre jusqu'à ce qu'ils se convertissent à l'Islam ?" Le Prophète (saw) répondit "Entre au village et appelle les à embrasser l'Islam, apprends leur leurs devoirs envers Dieu, si tu réussis à convertir un seul homme, ce sera mieux pour toi que de posséder des chameaux roux".

Ali (raa) partit au combat et conquit Khaybar exceptés deux forts de la ville qui furent assiégés pendant plusieurs jours. Les habitants de ces deux forts supplièrent le Messager d'Allah (saw) de les laisser partir indemnes en contrepartie de leurs biens et ils lui demandèrent également la possibilité de continuer à cultiver leur terre parce qu'ils la connaissaient bien. Le Messager accepta mais il précisa "Si nous voulons vous chasser de vos terres, nous le ferons".

Le Prophète (saw) distribua le butin.

Après la bataille, Zaynab Bent Al Hareth présenta de la viande de mouton empoisonnée au Messager (saw). Le Prophète (saw) commença a en manger mais la recracha . Cependant un compagnon Bichr Ben Al Bara en mangea et mourut peu de temps après.

La femme avoua son méfait. Le Prophète (saw) lui demanda les raisons de son gestes. Elle répondit "Ma tribu m'a raconté à ton sujet des histoires qui ne te sont plus cachées. Je me suis dit que si tu étais un roi, nous serions débarrassés de toi et que si tu étais un Prophète, tu en serais averti !". Quant au sort qui fut réservé à l'empoisonneuse, les avis divergent, certains disent que le Prophète (saw) l'auraient grâcié et d'autres disent qu'elle aurait été livré à la famille de Bichr. (wa allahou alam)

Safia, fille de Houyay ben Akhtab, Chef des Juifs de Khaybar faisait partie des captives. Le Prophète (saw) l'épousa après qu'elle se fut convertie. Il lui rendit la liberté en guise de dot.

Tandis que le Messager d'Allah (saw) était encore à Khaybar, Jafar Ben Abi Taleb vint le trouver avec seize hommes et femmes du Yémen. Il revenait d'Ethiopie. Le Prophète (saw) l'étreignit et lui donna un baiser entre les deux yeux. Il lui versa une partie du butin après avoir eu l'autorisation des Musulmans.

Avant de quitter Khaybar, le Prophète (saw) confia la ville à un Ansarien Sawad Ben Ghaziya qui lui offrit plus tard des dattes de bonne qualité. Le Messager d'Allah (saw) dit "Les dattes de Khaybar sont elles toutes de cette qualités ?". Sawad répondit "Non, nous échangeons deux à trois boisseaux de qualité médiocre contre un seul de cette qualité. Le Prophète (saw) répondit "Ne faites plus cela. Vendez plutôt vos dattes contre des dirhams qui vous serviront à acheter des dattes de meilleure qualité !".

CE QU' IL FAUT EN TIRER

* Nous voyons une fois de plus, que le Messager d'Allah (saw) invoqua Dieu avant de déclencher le combat. cela devrait nous interpeller sur la nécessité de nous en remettre à Dieu avant toute action et d'implorer son aide. A ce sujet, il existe une prière spéciale qui est conseillé lorsqu'un Musulman désire prendre une décision et qu'il hésite, il s'agit de la prière dite de la consultation ou "Salat Istikhara"

* Contrairement aux autres expéditions qui étaient défensives, le Messager d'Allah (saw) lança une attaque surprise contre cette ville mais s'assura de deux facteurs importants : attendre le matin avant d'engager le combat afin de contrôler si un appel à la prière y est fait pour ne pas attaquer, et proposer la solution diplomatique avant le combat en conviant les ennemis à l'Islam.

* Les Savants en ont conclus qu'il était légitime de combattre sans avertissement contre ceux qui ont déjà été appelés à l'Islam à plusieurs reprises.

* Le partage du butin à savoir : une part pour le fantassin, une part pour le cavalier et deux parts pour le cheval et la dernière part est répartiecomme le précise le Coran à Dieu, au Prophète et à ses proches, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs. (verset 41/Cool. Nous voyons également qu'il y a la possibilité d'accorder une part du butin aux absents. Ceci n'est possible qu'avec la permission de ceux à qui le butin revient de droit.

* Les contrats dit d'arrosage (fermage, métayage) : cela concerne le fait que le Messager (saw) ait laissé les terres aux Juifs de Khaybar en contrepartie de leur culture et du partage des produits. Nous ne developperons pas cet aspect qui a rencontré plusieurs divergences parmi les grands savants (entre autres les quatre Imams).

* L'accolade et le baiser accordés à un voyageur de retour ou à celui qui s'est longtemps absenté sont légitimes. En ce qui concerne des rencontres quotidiennes, ces actes sont déconseillés et il est préférable de serrer la main. (selon les hadiths).

* L'interdiction d'échanger des aliments de même espèce mais de différentes qualités. Selon Oubada Ben Samet (raa), le Messager d'Allah (saw) a dit "Echangez vos produits de la même espèce en quantités égales, celui qui prend une quantité en excés ou en donne se rend coupable d'usure ! ".

* La protection de Dieu à Son Prophète (saw) lorsque Dieu l'avisa de la viande empoisonnée. Dieu dit "Dieu te protégèra contre les hommes". (verset 67/5).

* Le miracle de la guérison de Ali Ibnou Abi Taleb qui souffrait d'une conjectivite et qui fut guéri par le Messager d'Allah (saw).

Remarque :

Les Juifs de Khaybar purent cultiver leur terres jusqu'au califat de Omar (raa). Cependant, ils seront expulsés de leur terres et de la péninsule arabique pour avoir tué un Ansarien et pour avoir agressé Abdallah Ben Omar (raa) en lui brisant les mains........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'expedition de khaybar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expedition 25
» Expedition 27
» Expedition 28
» Expedition 30
» Expedition 34 - Soyouz TMA-07M

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
regards sur l'islam :: islam :: le prophète mohammed (salallahu alayhi wa salam)-
Sauter vers: